mardi 23 octobre 2012

Ressources Humaines et Insertion Professionnelle : Deux mondes qui s'ignorent ?

Au cours de mes conversations, j'ai pu constater une chose intéressante : le monde des Ressources Humaines (et, en particulier, celui du recrutement) ignore celui de l'Insertion Professionnelle. Et réciproquement ! J'ai ainsi beaucoup entendu de personnes voulant faire évoluer leur carrière de l'un à l'autre, mais, tel le sparadrap de Capitaine Haddock, l'étiquette leur colle à la peau. Ainsi, un chargé de recrutement ne peut devenir conseiller emploi et un conseiller en insertion  ne peut évoluer vers un poste en recrutement.

Pourtant, les compétences se rapprochent :
  • Analyse des compétences, des connaissances et des qualités d'un candidat.
  • Adéquation entre les différents domaines de métiers dans lequel le candidat à évolué.
  • Mise en avant des compétences transversales qui apportera une plus-value au candidat.
  • Eventualité d'un besoin de formation pouvant permettre d'accéder au poste.
Une seule partie les différencie : Quand le conseiller à l'insertion va essayer de gommer les imperfections, le chargé de recrutement va essayer de les révéler !

Malheureusement, le rapprochement n'est pas prêt de se faire : les cabinets d'accompagnement des transitions professionnelles exigent que les conseillers qu'ils recrutent possèdent 3 ans d'expérience dans ce domaine. Certes, cette exigence est due au cahier des charges voulu par Pôle Emploi et dont ces cabinets sont des prestataires. Cela semble cependant dommageable face à l'expérience des RH et les connaissances qu'ils ont de l'entreprise et des processus de décisions.

De l'autre côté, les RH ont encore tendance à croire qu'un conseiller à l'insertion est trop "dans le social". En effet, il ne peut pas négliger l'aspect social, surtout s'il peut être bloquant face à l'emploi : Pas de permis de conduire, une mauvaise compréhension de la langue française (écrite ou orale), des problèmes de garde d'enfants... Il n'en reste pas moins que le conseiller à l'insertion professionnelle n'est pas un assistant social mais bien un conseiller à l'insertion PROFESSIONNELLE.

Or, le lien peut se faire dans la mesure où l'entreprise recherche des talents et dans la possibilité du cabinet d'en avoir ! Il est vrai que les chargés de relation avec les entreprises sont peu nombreux dans ces structures et, à l'inverse, les sociétés n'ont pas forcément le réflexe de les solliciter, d'autant plus qu'il s'agit d'une relation gagnant-gagnant. Effectivement, d'un côté, le recrutement est gratuit, puisque le cabinet d'accompagnement propose des candidats motivés et préparés. De l'autre, l'entreprise, en recrutant, permet de nouer des liens qui seront à la fois locaux et personnalisés, tout cela au profit des demandeurs d'emploi.

Alors, insertion professionnelle et recrutement, même combat ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire