lundi 10 mars 2014

Offboarding : Désintégration ou sortie en douceur ?


Le Onboarding est devenu un mot à la mode pour expliquer le processus d'intégration d'un collaborateur. Mais qu'en est-il du Offboarding ? Ben oui ! A ma grande surprise, certains ont prévu la sortie du collaborateur ! Incroyable, non ?!

Tous les recrutements ne peuvent pas être couronnés de succès. Malgré toutes les précautions que nous pourrons prendre, une erreur (humaine) est possible. Quand la prise de poste se fait, le collaborateur se rend compte d'une différence entre la façon dont a été vendu le poste et la réalité. Et là, la rupture peut être inéluctable !

Je ne prétends pas détenir LA vérité dans les articles que j'écris. Cependant, je m'interroge sur la façon d'accompagner le Offboarding. Le compte rendu du 31 janvier 2013 fait à partir d'un sondage par l'Observatoire SIRH nous dit : 

Le onboarding permet d’anticiper le jour du départ (rendre son PC, son smartphone, son badge, sauvegarder les précieuses informations stockées sur le disque dur, etc.)
C’est là ou le processus joue son rôle de gardien de la sécurité. Il n’est jamais souhaitable qu’un collaborateur quittant l’entreprise conserve les outils et les accès dont il disposait lorsqu’il était en activité. Dans la nuit qui précède le départ, le système va appliquer des règles aux conséquences irréversibles : suppression de l’identifiant, du mot de passe, de l’adresse mail, des habilitations et droits d’accès et enfin suppression de l’annuaire. Ces opérations sont brutales mais indispensables aux règles de sécurité.
Il me semble  que ce rôle ne doit pas s'arrêter là. Il faut également comprendre pourquoi le salarié ne souhaite pas continuer l'aventure commencée, voire même s'il n'est pas possible d'aplanir les difficultés. Tout cela dépendra du contexte du contrat psychologique dont j'ai parlé lors d'un précédent article : y a-t-il eu violation (pas de retour en arrière possible) ou rupture (là, la "réconciliation" est encore jouable) ?

La sortie d'un collaborateur n'est jamais facile. Si elle est inéluctable, elle doit néanmoins être préparée : sortie administrative certes, mais aussi (et surtout) sortie humaine. Il n'est pas agréable de faire une erreur : le plus grave serait de la répéter !

Merci à Guillaume ROUZAUD pour le GIF et son excellent Tumblr : http://maviederh.tumblr.com/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire