lundi 16 juin 2014

Le Onboarding, c'est aussi AVANT le jour J !


Attirer un talent demande beaucoup de patience ! Je ne suis pas forcément un bon pêcheur, mais j'ai bien compris qu'il fallait tout de même avoir de bons appâts et de bien ferrer. Et après ?

J'ai eu l'occasion de réaliser quelques interviews après d'acteurs RH. L'une d'entre elles m'a particulièrement intéressé sur la question suivante : N'y a-t-il pas un danger de démotivation entre le moment où le futur collaborateur démissionne de son entreprise et signe un contrat (ce qui peut aller jusqu'à J - 180), et le jour J où il arrive physiquement.

Je serai tenté de répondre par la négative : en effet, si le nouvel arrivant a pris la décision de vous rejoindre, il sera excité à cette idée et répondra favorablement aux attentes du Onboarding au jour indiqué. Cependant, on se rend compte qu'une certaine frange de la population (celle qui peut vous quitter du jour au lendemain, celle qui est régulièrement chassée) ne fonctionne pas de cette façon.

Une des plus-values que vous pourrez donc mettre en place, c'est donc d'intégrer le futur salarié AVANT sa réelle intégration. Ainsi, on peut imaginer des rencontres (pourquoi pas une fois par mois) entre le collaborateur et le manager opérationnel, afin de faire le point sur les projets en cours. A cela plusieurs objectifs :
  • Signifier que le futur entrant est attendu... et espéré !
  • Le rendre opérationnel plus rapidement.
  • Lui présenter les attentes et son positionnement dans l'entreprise.
Et vous, avez-vous vécu une intégration avant votre premier jour de travail effectif ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire