lundi 3 novembre 2014

Onboarding : Notre métier, c'est l'humain !

d3cd661c-1f04-11e4-80f6-123139077938-large.jpeg

J'aime rencontrer les acteurs des RH. Au-delà du fait de discuter de sujets qui me passionnent, je me rends compte que beaucoup d'entre eux prennent le temps d'échanger. Echanger : nous ne sommes plus ici dans la compétition que se livrent les entreprises entre elles. Nous sommes dans le partage d'idées. Toutes les idées, même celles qui peuvent paraître les plus farfelues !

Mais où peut-on échanger ? Ma réponse, c'est l'Apéro RH. J'ai eu la chance d'intégrer cette organisation en novembre 2012 (eh oui, je vais bientôt fêter mes deux ans !) et, plus je m'y engage, plus j'en apprends ! Entre les événements organisés par Link Humans et d'autres manifestations comme celles de Hub Institute, les occasions ne manquent pas !

Car, si les réseaux sociaux ont permis de multiplier les contacts, ils n'en restent pas moins virtuels. Or, nous le savons bien, les meilleures rencontres n'existent qu'IRL (In real life). EN VRAI. Je suis un adepte du réel. Je lisais un très bel article concocté par Vincent ROSTAING qui prenait le contre-pied du recruteur en tant que futur robot. Je reprends ici une de ses phrases :

"Même en temps qu’intermédiaire du recrutement je ne comprends pas comment on peut débourser 20% du salaire brut annuel pour embaucher un candidat et se creuser si peu les méninges, ni investir dans l’intégration des collaborateurs.".

Je suis bien d'accord avec lui ! J'irai même plus loin : si l'on veut rendre à nouveau humain ce qui aurait toujours dû le rester, le recruteur devra redevenir ce qu'il aurait toujours dû être : un interlocuteur entre l'entreprise et un éventuel collaborateur, qu'il soit pris ou non ! Alors, l'utopie sera-t-elle de créer un recruteur robot ou de l'"humaniser" au point où il sera obligé de répondre à TOUTES les sollicitations (même celle de répondre à toutes les candidatures) ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire